Femmes SDF : comment leur venir en aide ?

40% des SDF sont des femmes, vous le saviez ?

La WTF Team - 28/08/18 12:00

À la Women Trend Family, on a rencontré Laura Gruarin, membre de l'association La Cloche qui organise la formation "Agir avec les femmes", pour venir en aide aux femmes sans domicile. Une initiative géniale dont on vous parle juste ici !

En France, 143 000personnes sont sans domicile (sans-abri, en habitation de fortune, en hébergement collectif, en l'hôtel social, en Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile ou dans un logement associatif). Parmi elles, 40%sont des femmes. Un chiffre méconnu car elles sont souvent invisibles. "Beaucoup se cachent ou se masculinisentpour survivre à la rue et faire face au danger", nous explique Laura Gruarin, coordinatrice du pôle sensibilisation de l’association La Cloche.

Car ces femmes ont des besoins particuliers. Notamment celui de ne pas se retrouver dans des espaces mixtes pour leur sécurité. Et sur 14 espaces solidarité-insertion parisiens, seuls deux sont dédiés aux femmes. Même problème en ce qui concerne les bains-douches, qui sont également des espaces mixtes.

Agir avec les femmes

Pour leur venir en aide, La Cloche a lancé la formation "Agir avec les femmes sans domicile" en partenariat avec l’association Agir pour la santé des femmes (ADSF) et Le Filon.

Le but ? Expliquer que les femmes sans domicile ne se résument pas au "simple" fait d’être sans domicile. "Elles ont eu un passé, auront un avenir et ont des tas de compétences, de talents, de passions, d’envies", rappelle Laura Gruarin. Co-construite et co-animée par des membres de l’association et certains de ses ambassadeurs sans domicile, la formation a pour objectif de changer le regard que chacun peut porter sur les SDF. L’idée est donc d’informer, d’échanger, et de donner des pistes d’actions concrètes pour agir individuellement ou collectivement.

"Il faut arrêter de parler que des malheurs, violences, etc. de ces femmes mais leur permettre aussi de retrouver une place en tant que personne dans la société ! A travers leur regard et celui que les autres portent sur elles !", poursuit Laura Gruarin.

À lire aussi :Canicule : elle lance un appel pour aider les SDF et reçoit des milliers de messages

"Agir avec les femmes sans domicile" n’est pas la seule formation gratuite que propose La Cloche. Tous les derniers mardis du mois, l’association organise "Allez vers", une formation dont le but est de favoriser la création de lien social avec les personnes sans domicile. Et tous les trois mois, l’association propose des formations dites "à thèmes", comme "agir avec les personnes exilées", "avec les sortants de prison", "avec les personnes sans domicile souffrant d’addictions" ou encore "avec les familles à la rue et en bidonvilles".

"Avant de participer à ces formations, j’étais assez certaine d’adopter la ‘bonne attitude’ pour venir en aide aux personnes sans domicile. Et puis finalement, en sortant de là, je me suis rendu compte que j’avais beaucoup de choses à apprendre. Le fait de pouvoir échanger avec quelques personnes sans domicile m’a permis de changer de regard sur leur condition. Je me suis aperçue que je ne m’y prenais pas toujours comme il fallait. Maintenant je me sens plus à l’aise, plus sûre du moi, mon approche est totalement différente. Je ne déplace peut-être pas des montagnes mais je n’ai plus peur d’être maladroite en allant au-delà d’un simple regard", confie Lola, 26 ans.

Comment les aider?

Et il y a mille et une façons de venir en aide aux femmes SDF (ainsi qu’aux hommes, bien entendu!): devenir bénévole dans une association, acheter des produits en attente pour les redistribuer, faire des dons à l’association Règles Élémentaires, et bien sûr, ne pas hésiter à recréer du lien social. "Quelques mots, un sourire, ça permet aux SDF de ne plus se sentir exclus de la société, ça leur donne l’envie d’avoir envie de se réintégrer ", insiste Laura Gruarin.

"On a tendance à penser que les femmes sont plus vulnérables dans la rue, on parle beaucoup de femmes victimes, multiviolées, etc mais il y a une vraie force de résilience chez les femmes. Elles sont avant tout fortes et combattantes!", soutient Laura Gruarin.

Pour la prochaine formation "Agir avec les femmes", rendez-vous en janvier 2019! Et attendant, n’hésitez pas à vous inscrire le 25 septembre à la formation "Allez vers " Allez, on se lance !

COMMENTS

Publier !

Léa Tano #3837 - 29/08/18 0:02

Super article. Merci de mettre en avant ses femmes "invisibles". Je travaille dans un CHRS pour femmes sur Rouvaix. Ma collègue et moi souhaitons participer au Rallye des Gazelles. Par ce biais médiatique, nous souhaitons sensibiliser le maximum de personnes aux difficultés des femmes à la rue. Nous nous rapprocherons de cette asso également. Vraiment merci d'en parler. Nous vous avons envoyé un mail pour vous expliquer notre démarche avec les femmes accueillies. N'hésitez pas à partager.

Fiona Gélin #3919 - 06/09/18 21:07

ok formidable

Léa Tano #3922 - 07/09/18 14:47

Vous pouvez suivre notre page Facebook : TADAMOON GHAZAL, n'hésitez pas à partager notre page