Tunisie : les hommes et les femmes bientôt égaux face à l'héritage ?

Euh... Il serait temps, non ?

La WTF Team - 25/08/18 17:00

Malgré les protestations des conservateurs, le président tunisien a annoncé qu’il souhaitait que les hommes et les femmes soient désormais égaux en matière d’héritage. Un projet de loi inédit dans le monde arabe!

Le 13 août dernier, à l’occasion de la journée des Droits des femmes en Tunisie, le président tunisien Béji Caïd Essebi a proposé d’accorder aux femmes les mêmes droits à l’héritage qu’aux hommes. On se réjouirait presque de cette nouvelle, si on n’était pas atterrés par le fait que ce ne soit pas déjà le cas.

D’ailleurs, cette annonce ne fait pas que des heureux souligneLe Figaro. Deux jours avant, quelques milliers de personnes avaient manifesté contre toute modification des règles coraniques en vigueur, selon lesquelles la part d’héritage d’une femme n’équivaut qu’à la moitié de celle de l’homme.

A lire aussi - Tunisie : elle se bat pour épouser un non-musulman

Une affaire de principe

La question "pourquoi?" vous brûlez sûrement les lèvres. C’est pourtant "simple" : d’après les conservateurs, il est normal que l’homme soit plus avantagé puisqu’il subvient aux besoins de la famille.

"Les rôles ont changé, maintenant la femme est responsable de ses parents, de sa famille, l'homme n'est plus le seul responsable ou le chef de la famille, donc il faut que la législation se conforme à ce changement", estime quant à elle l’Association tunisienne des femmes démocrates interrogée parMarie Claire.

Pour les libéraux et les militant(e)s féministes la révolution est en marche! "La femme tunisienne a déjà conquis beaucoup de droits, on ne reviendra pas en arrière. Il faut que la Tunisie continue de montrerl’exemple dans le monde arabe", explique Awatef Saadi au Monde, assurant que son frère est également prêt à partager sa part d’héritage: "Pour lui, c’est une affaire de principe".

Mais cette victoire est à prendre avec des pincettes. Le président a précisé que cette réforme serait ouverte à quelques exceptions, et a assuré que les familles qui le souhaitent pourront continuer d’appliquer les règles coraniques.

Verdict au mois d’octobre, lorsque le projet de loi sera présenté à la rentrée parlementaire!

COMMENTS

Publier !

kristoch #3803 - 25/08/18 18:26

pour l'instant tout ce dont les tunisiennes héritaient c'est de leur mère: ses tâches, obligations, interdictions... et le signe de soumission, ce voile qui st une discrimination puisque porté que par les femmes!

liyakaha #3806 - 25/08/18 20:27

J'espère sincèrement que les tunisiennes auront leurs droits à l'héritage mais malheureusement je n'y crois pas, les traditions ancestrales ont du mal à s'effacer face à la modernité