Scandale : un médecin français propose un "traitement" contre l'homosexualité

Non, ce n'est pas une blague

La WTF Team - 17/08/18 9:00

À Genève, les autorités médicales ont demandé l’ouverture d’une enquête sur les pratiques d’un médecin Français qui dit pouvoir soigner l’homosexualité grâce à des traitements homéopathiques. Les mots nous manquent…

En Suisse, un médecin français s’attire actuellement les foudres des autorités médicales. Et à juste titre. Cet homme, c’est Jean-Yves Henry, un médecin et naturopathe qui exerce depuis 2004 à Genève, et qui propose de "soigner" l’homosexualité par l’homéopathie. Là, on aimerait dire tout à un tas de choses, mais ce serait impoli.

Comme l’explique FranceTVInfo, c’est suite à un article publié lundi par allodocteur.fr, sur les pratiques de J.Y Henry que le (bad) buzz a démarré. Si bien que le ministre de la Santé du canton de Genève, Mauro Poggia a demandé l’ouverture d’une enquête à la Commission de surveillance des professions de santé. Pour lui, le simple fait de penser que l’homosexualité est une maladie à guérirétant "un élément suffisant pour ouvrir une enquête". Et on est bien d'accord.

Le "charlatanisme" à l'état pur

Sur son site medecine-integree.com, consacré aux médecines alternatives, Jean-Yves Henry déclare que: "l’homosexualité n’est pas une pathologie, mais un symptôme particulier qui correspond à un choix d’objet respectable, de patients 'Border-line' ". Et accrochez-vous, parce que ce n'est pas fini!

"Il se trouve que la Matière médicale homéopathique comporte des remèdes présentant ce symptôme (attirance pour une personne d’un même sexe)… parmi beaucoup d’autres", poursuit-il. Sont ensuite proposés des traitements pour les filles et pour les garçons.

"Cet article, vieux de dix ans qui n’avait jamais fait polémique au niveau professionnel, était avant tout destiné à faire réfléchir nos étudiants aux rapports entre les remèdes de la matière médicale et les symptômes comportementaux. L’homéopathe attentif recoupera ce symptôme avec d’autres présentés par le patient, dans le but de trouver le remède susceptible de corriger les régulations défaillantes de tous ordres qui peuvent être motifs de consultation", conclut-il enfin. Oui, vous avez bien lu! Jean-Yves Henry parle bien de "symptômes", de "remèdes" et de "défaillances". Comme ça, là, en 2018.

À lire aussi :Cette maman propose de remplacer les mères absentes des mariages LGBTQ+

Michel Matter, Président de l’Association des médecins genevois, cité par la chaîne de télévision RTS, parle de "charlatanisme". Sans blague. "Le droit de pratique doit être remis en doute, mais ce n’est que le magistrat qui peut en décider", aurait-il enfin déclaré selon Le Monde.

Sur ce, on va aller vomir un petit coup nous.

COMMENTS

Publier !

Damien76 #3709 - 17/08/18 9:05

C’est honteux je suis gay et je trouve ça puéril j’ai l’impression que ça n’en finira jamais et que ce genre d’individus reste toujours impunis :-(

simpleman4704 #3710 - 17/08/18 9:09

c surtout ce mec qui devrait se faire soigner comment en 2018 peut on encore tenir de tels propos ? c juste inqualifiable

clemael #3711 - 17/08/18 9:19

question , vous penser que sa connerie peut être soigner par homéopathie ???? Comment on peut avoir de telle idées, c est juste pas possible et intolérable !!!!!

Ambre #3712 - 17/08/18 9:24

Il peut continuer à chercher il n'y aura jamais de remède contre l'amour 😊

viwige #3713 - 17/08/18 9:26

Mauvaise blague Suisse difficile à croire : Quel genre de patient peu avaler ce genre de debilites...ce monsieur a plus l'air d'un manipulateur pour personnes perdues que médecin. ..tres décevant de voir a quel point certains abusent de personnes fragiles qui ont peut être juste besoin d'etre soutenues et comprises

Nana01 #3714 - 17/08/18 9:48

J’ai été abasourdie rien quand lisant le titre de l’article et je le suis encor. Deja que de tel propos soi prononcer me choque et mon font mal étant moi même lesbienne mais qu’on le laisse donner des médicaments à des personnes qui n’on rien mais qui vont très bien et qui sont normal on est comme tout le monde peut importe notre attirance!!!😱😢

Zébrulon #3715 - 17/08/18 9:52

Ce qui est choquant c'est que cet opportuniste soit un médecin français. Sur d'autres continents ce discours est malheureusement tout à fait recevable. L'OMS a supprimé l'homosexualité de sa classification des maladies mentales qu'en 1990 et le rappelle que celle-ci est réprimée par la torture, la prison ou la peine de mort dans 74 pays. Un individu LGBT+ risque par exemple la prison au Maroc, la prison à vie en Inde et la peine de mort en Arabie Saoudite.

Secondegré #3716 - 17/08/18 9:56

Alors qu'on sait très bien que l'efficacité de l'homéopathie n'a jamais été prouvée… 😜 Ok, je sors !

kristoch #3718 - 17/08/18 10:22

oui l'homophobie est une maladie comme toute autre forme de racisme: à soigner d'urgence!!!

Aloïse Albert #3719 - 17/08/18 11:50

Et contre la connerie il a pas trouvé ? Imbécile