Avortement : ces pays d'Europe où les lois sont les plus restrictives

Dans l'un d'entre eux, l'IVG est TOTALEMENT interdite !

La WTF Team - 09/08/18 17:00

Alors qu’en Argentine le Sénat vient de rejeter la légalisation de l’avortement, la Women Trend Family s’est penchée sur le cas de ces pays d’Europe où l’IVG est encore interdite, ou quasi.

Ce jeudi matin, le Sénat argentin a tranché: le projet de loi sur la légalisation de l’avortement a été rejeté. Seuls 31 sénateurs ont voté POUR, contre 38 voix CONTRE et 2 sénateurs se sont abstenus. Une énorme douche froide pour le mouvement pro-IVG dont les membres manifestaient depuis plusieurs semaines et s’étaient rassemblés devant le Congrès.

Selon Amnesty International, en Argentine, une fillette entre 10 et 14 ans devient mère toutes les 3 heures. Pourtant le pays va donc continuer d'interdire l'avortement, sauf en cas de viol ou de réel danger pour la santé de la mère. Ça vous parait impensable? Eh bien sachez qu’en Europe AUSSI, certains pays sont toujours à la traîne en ce qui concerne la légalisation de l’IVG.

À lire aussi: Sarthe : les médecins d'un hôpital cessent de pratiquer l'IVG

Malte

À Malte,l’IVG est totalement interdite. Oui, TOTALEMENT. Toute personne ayant recours ou pratiqué une IVG risque la prison ferme. Bienvenue au Moyen Âge.

Pologne

En Pologne,l’IVG était autorisée jusqu’en 1997. Mais depuis, le pays marche à reculons et durcit de plus en plus sa loi sur l’avortement. Aujourd’hui, l’IVG n’est autorisée qu’en cas de danger pour la mère, de viol ou de malformations fœtales graves. Du moins pour l’instant. Car un projet de loi visant à interdire l’IVG en cas de malformations fœtales est actuellement étudié, alors que ces cas représentent 96% des IVG pratiquées en 2016, selon le ComitéStopAvortement à l’origine du projet de loi.

Chypre

À Chypre, l’IVG est interdite, sauf en cas de viol, de malformations fœtales ou de risques majeurs pour la santé de la mère.

Irlandedu Nord

En Irlandedu Nord,l'avortement est autorisé à condition qu’il y ait un réel danger pour la santé de la mère. Les cas de viols ou de malformations fœtales ne sont pas des raisons "valables" pour y avoir recours.

Royaume-Uni

Au Royaume-Uni,l’IVG est autorisée à condition d’obtenir une autorisation de la part de deux médecins différents.

Finlande

En Finlande,l’IVG est autorisée avant 17 ans et après 40 ans -vous avez dit absurde?- après quatre enfants, si la mère présente de réelles difficultés financières ou bien en cas de problèmes de santé.

Quant aux Argentines, elles devront (au moins) attendre la prochaine élection présidentielle prévue fin 2019 pour qu’une nouvelle loi puisse être examinée par le Parlement.

COMMENTS

Publier !

Mike62621 #3610 - 09/08/18 17:05

Ce monde est tellement absurde.Alors qu'on est sur le point d'envoyer des personnes sur Mars,ces femmes qui vivent dans ces pays n'ont pas le droit à l'IVG.On est vraiment dans une société archaïque.

sjannoty #3611 - 09/08/18 17:08

comme toujours les femmes s en prennent plein la gueule comme si c'était de leurs faute alors que ce sont les hommes qui sont coupables on vie quand même une époque de plus en plus bizarre et ce depuis des millénaires