La pilule anti-sida, c'est quoi ?

La recherche avance à grands pas et c'est bon de le savoir !

La WTF Team - 04/08/18 15:00

Il y a un mois, AIDES dévoilait #Prep4Love, la nouvelle campagne nationale d’information sur la PrEP, la pilule anti-sida. Et parce que cette ÉNORME révolution est encore trop peu connue, la Women Trend Family a tenu à faire le point.

PrEP4Love, pour "préparés pour l’amour", c’est la nouvelle campagne nationale d’information dévoilée par AIDES sur la PrEP, plus communément appelée la "pilule anti-sida". Mais qu’est-ce que ça veut dire? Et comment ça marche?

[ #Prep4Love ]Nous sommes TRÈS fiers-es de vous présenter la première campagne nationale d'information sur la #Prep!Cette révolution dans la prévention du #VIH est encore trop peu connue...Faites passer le message et contractez la passion ?+ d'info : https://t.co/OtBegxi2DJ pic.twitter.com/EU5AmaJJE6

— Association AIDES (@assoAIDES) 4 juillet 2018

La PrEP, un nouvel outil de prévention

La PrEP, c’est l’acronyme de Prophylaxie Pré-Exposition ou Pre-Exposure Prohylaxis. Alors on va s’en tenir à PrEP,hein. Disponible aux États-Unis depuis 2012 et en France depuis 2016, le traitement permet donc d’éviter la transmission du VIH.

Comme l’explique Sida Info Service (dont le site est vraiment très complet), il s’adresse aux personnes qui ne sont pas infectées par le VIH, qui n’utilisent pas systématiquement le préservatif lors de leurs rapports sexuels et qui sont à haut risque de contracter le VIH. Et il peut être utilisé soit en continu, à raison d'une prise par jour, soit à la demande, avant et aprèsla prise de risque.

Pour entrer dans le détail, le médicament utilisé dans la plupart des essais de PrEP est le "Truvada ®", (combinaison de deux antirétroviraux hautement actifs contre le VIH). Une fois administrés, les antirétroviraux bloquent la réplication du VIH et empêchent ainsi le virus d’infecter les cellules. Si le traitement est carrément révolutionnaire, on rappelle qu’il n’est pas efficace contre les autres IST!

À lire aussi :Sida et adolescentes : le chiffre choc

La PrEP, un traitement "très efficace"

En mai 2017, le traitement a fait l’objet d’une étudepar ANRS Prévenir. Celle-ci avait pour objectif d’évaluer l’impact du déploiement de la PrEP sur l’épidémie de VIH/Sida dans la région Ile-de-France. Lors du bilan effectué en juillet dernier, annoncélors de la dernière conférence AIDS 2018 à Amsterdam, les experts ont assuré qu’aucun cas d’infection par le VIH, ni chez les personnes prenant la PrEP de manière continue ni chez celles ayant choisi le schéma de prise à la demande n’avait été observé.

Selon le Pr Molina, coordinateur de l’étude, "ces résultats permettent de confirmer la très bonne efficacité de la PrEP puisque l’on s’adresse à des personnes fortement exposées au risque d’infection par le VIH".

Pour plus d'informations, vous pouvez également contacter Sida Info Serviceau 0800 840 800 (appel confidentiel, anonyme et gratuit depuis un fixe). Et pour aider la rechercher à aller encore plus loin, c'est pariciles amis!

COMMENTS

Publier !

Cedric Lavenant #3510 - 04/08/18 18:50

je suis pas d'accord avec cette pillule anti sida,ca veut que les gens vont se dire qu'il n'y a plus besoin de mettre le préservatif maintenant qu'il y a cette pillule ces vaccins qu'il nous faut ,pas ce pseudo remède

Mél VP #3527 - 05/08/18 19:34

Je ne comprends pas pourquoi cette info est passée sous silence dans les médias ??

chaps #3565 - 07/08/18 13:41

Désolée mais selon moi vous ne devriez pas faire ce genre de « pub »... effectivement ça n’est pas je pullule anti Sida mais un MÉDICAMENT qui permet aux sidaiques d’avoir des rapports sexuels non protégés sans le transférer à son partenaire ! Je rappelle que les risque 0 n’hésite pas! Pour le coup je suis vraiment contre cette pilule qui (selon moi) ne responsabilise personne!!! OUI IL FAUT SE PROTÉGER !OUI ON PORTE LE PRÉSERVATIF et NON LA PILULE ANTI SIDA n’EST PAS un remède miracle!!! Je sais que AIDS n’est battu pour avoir ça mais franchement je trouve que c’est de-responsabiliser les gens et surtout ça n’aide absolument pas à remédier à l’épidémie du SIDA.