Qui était Gerda Taro, la photojournaliste à qui Google dédie son Doodle du jour ?

Et sans qui Robert Capa n'aurait jamais connu autant de succès !

La WTF Team - 01/08/18 15:00

Il y a 81 ans, la photojournaliste de guerre Gerda Taro était enterrée à Paris. Aujourd’hui, Google lui rend hommage dans son Doodle, et la Women Trend Family revient sur son parcours hors-norme!

Si on vous dit Gerda Taro, ça vous dit quelque chose? Non? Et si on vous dit Robert Capa? Oui? Eh bien sachez que sans Gerda Taro, le célèbre photographe de guerre Robert Capa n’aurait probablement jamais connu autant de succès!

Issue d’une famille juive allemande, Gerda Taro (Gerta Pohorylle de son vrai nom) est née le 1er août 1910 à Stuttgart. Suite à la prise de pouvoir d’Hitler en 1933, elle quitte le pays pour se rendre à Paris, et y rencontre le photographe Endre Ernö Friedmann (a.k.a Robert Capa) l’année suivante. Tous deux entretiennent alors une liaison et Gerda Taro apprend le métier de photojournaliste aux côtés du photographe hongrois, mais pas seulement. Pour donner un nouvel élan à la carrière d’Endre Ernö Friedmann qui peine à décoller, elle lui crée le pseudonyme de Robert Capa, pour "l’américaniser" raconte FranceSoir. Et ça cartonne !

À lire aussi :Margaret Hamilton : la femme qui a permis à l'Homme de marcher sur la Lune

En 1936, la jeune femme obtient sa carte de presse et part en Espagne avec Robert Capa pour couvrir la guerre civile. Les deux amants prennent alors l’habitude de signer leur travail ensemble. Mais l’année suivante, c’est seule que Gerda Taro décide de partir à Valence pour couvrir les bombardements. Elle signe alors ses photos de son seul nom afin d’être reconnue pour son travail et son talent à elle. Girl power la meuf.

Hélas, le 25 juillet, pendant la Bataille de Brunete, Gerda Taro se fait écraser par un char républicain et décède le jour suivant. Elle devient ainsi la première photojournaliste à mourir dans l’exercice de ses fonctions. Le 1er août 1937, jour de ses 27 ans, elle est rapatriée à Paris pour être enterrée au cimetière du Père-Lachaise, dans le 20e arrondissement.

Bien que ses funérailles aient été suivies par de nombreuses personnes et personnalités comme Louis Aragon et Pablo Néruda qui ont prononcé son éloge funèbre, Le Point­­­­ raconte qu’elle finit rapidement par tomber dans l’oubli… jusqu’en 2007où "une valise est retrouvée à Mexico, contenant 4500 négatifs de Gerda Taro et Robert Capa réalisés au cours de la guerre civile Espagnole". Depuis, le travail de Gerda Taro a été exposé à de nombreuses reprises et a même fait l’objet de quelques ouvrages!

Et pour découvrir son travail, c'est par ici!

COMMENTS

Publier !

simpleman4704 #3431 - 01/08/18 16:05

merci de cette info je viens d'apprendre plein de choses très intéressantes, j'avais entendu parler de la fameuse valise mais a l'époque il n'avait parler que des clichés de Robert Capa regrettable oubli

sjannoty #3432 - 01/08/18 16:12

et une fois de plus il y a toujours une femme à côté des hommes dont on parle le plus en omettant à chaque fois les femmes qui sont primordiales pour eux

Nova #3439 - 02/08/18 9:01

Que de "regrettables oublis" ! ;)

Cécile Willow Landes #3445 - 02/08/18 15:20

Ça fait plaisir de la connaître, merci beaucoup. Ça se passe toujours comme cela, au début d’une invention ou d’une nouvelle actitivté, les femmes sont aux côtés des hommes à part égale, lorsqu’elles ne sont pas à l’origine de la création comme Alice Guy, la première à avoir eu l’idée d’utiliser l’invention du cinématographe, alors uniquement utilisé pour faire des reportages, pour filmer des fictions. Ensuite, lorsque l’invention et l’activité commencent à avoir beaucoup de succès et rapporte notoriété et argent, les hommes s’arrangent de multiples façons (manipulation, harcèlement, etc.) pour éliminer les femmes. Dernière étape, comme ils ont capté depuis longtemps tous les outils de communication reconnus, ils effacent complètement les femmes et leurs apports à l’évolution de l’humanité de la mémoire collective. Ce système est toujours à l’œuvre, comment faire pour que cela change ?