Agressée en pleine rue, Marie Laguerre exprime sa colère face au harcèlement

"J'ai pris le coup avec fierté"

La WTF Team - 30/07/18 13:00

Après que son agression a fait le tour du Web, Marie Laguerre a décidé de témoigner pour exprimer son ras-le-bol face au harcèlement de rue et au sentiment d’insécurité ressenti par les femmes au quotidien. On ne peut qu’être d’accord avec l’ensemble de ses propos.

Mardi 24 juillet, après avoir répondu à un gros connard qui venait de l’agresser verbalement, Marie Laguerre a été frappée au visage par son harceleur, boulevard de la Villette, à Paris. Son agression, filmée par la caméra de surveillance d'un café, a rapidement fait le tour des réseaux sociaux.

Choquée et consternée, elle avait alors décidé de publier la vidéo sur Facebook, en l'accompagnant d'un message: "Il s'est permis de m'adresser des bruits/commentaires/sifflements/coup de langue sales, de manière humiliante et provocante à mon passage. Pas de chance, c'était pas le premier de la journée et j'étais fatiguée. J'ai donc lâché un 'ta gueule' en traçant ma route (...)Il m'a frappée au visage, en pleine rue, en pleine journée, devant des dizaines de témoins. J'ai porté plainte. Le harcèlement c'est au quotidien. Ces hommes qui se croient tout permis dans la rue, qui se permettent de nous humilier et qui ne supportent pas qu'on s'en offusque, c'est inadmissible. Il est temps que ce genre de comportement CESSE.#NousToutes".

À lire aussi :#NousToutes, ou la montée en puissance d'un nouveau mouvement féministe

Interviewée depuis par le Parisien, l’étudiante de 22 ans est revenue sur son agression et s'est exprimée sur le sentiment d'insécurité et le harcèlement de rue que subissent les femmes quotidiennement: "J'ai pris le coup avec fierté. (...) C'est un combat qui nous touche toutes quotidiennement. On n'en parlera jamais assez tant que les choses ne changeront pas. Ça passe par des lois, la culture populaire, les messages qu'on envoie que ce soit dans la musique, dans les films… partout! C'est vraiment une éducation. Ça commence très tôt par ne pas tolérer des blagues, des remarques. Ça reste un phénomène systématique de harcèlement. Quand les femmes marchent dans la rue, elles ne se sentent pas en sécurité. Il ne faut pas accepter ces comportements et ne pas avoir honte de dire 'non, c'est déplacé, c'est pas normal, tu ne me parles pas comme ça, STOP!' ".

Suite à l'agression de Marie Laguerre, Marlène Schiappa, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, a déclaré dimanche que les premières amendes pour punir le harcèlement de rue seraient mises en place dès l'automne. "L’enjeu est grave: c’est celui de la liberté des femmes de circuler librement dans l’espace public (...) La grande nouveauté est que la loi va permettre d’agir en amont pour empêcher la gradation de la violence", a-t-elle expliqué dans un entretien publié dans Le Parisien.

Une vraie bonne nouvelle qui, on l'espère, provoquera de nombreuses prises de conscience !

COMMENTS

Publier !

kristoch #3392 - 30/07/18 13:03

la bien nommée! bravo à elle!! courage!!! ni tepu ni soumise. ni voile ni à poil: non aux discrimination de la rue et la pub!!!! ces débiles de chiennes de garde ne devraient servir qu'à ça: rosser les mâles.

simpleman4704 #3393 - 30/07/18 13:05

c juste honteux que des porcs se permette d'agir de la sorte vis a vis des femmes et qu'en plus en vienne aux mains si on leur dit non c dingue et le plus dingue c que quasi personne n'ai réagi face a cette agression physique alors qu'il y avait du monde j'espère que cet enflure sera retrouvé et condamné pour ce qu'il a fait

sjannoty #3394 - 30/07/18 13:17

de plus les témoins qui n ont rien fait sont coupables de non assistance à personne en danger donc punissable de prison et d amande

Alice #3406 - 31/07/18 0:10

gg à elle