L'upskirting sera bientôt puni en France !

Sale temps pour les connards

La WTF Team - 24/07/18 12:30

C’est officiel ! L’upskirting sera bientôt puni par la loi. Et franchement, il était temps! La Women Trend Family s'est donc entretenue avec Capucine, victime d'upskirting, et l'association Stop harcèlement de rue pour connaître leurs points de vue.

On vous en parlait au début du mois. L’upskirting, c’est quand un salaud se permet de filmer ou photographier sous les jupes des femmes, sans leur consentement, évidemment. Et jusqu’à présent, la loi française ne prévoyait aucune sanction particulière pour punir les pervers adeptes de ce genre d’agressions.

Si la pratique ne date pas d’hier, son importante médiatisation est plutôt récente. Depuis la campagne de l’étudiante russe Anna Dovgaliouk qui dénonçait l’upskirting en 2017, et après que l’Anglaise Gina Martin a lancé une pétition pour dénoncer l'absence de sanction judiciaire relative à cette pratique dans son pays, le vide juridique présent dans la loi française autour de l’upskirting a lui aussi été pointé du doigt.

Et MIRACLE (ou pas): le projet de loi sur les violences sexuelles et sexistes qui entre actuellement dans sa dernière phase d’adoption prévoit une nouvelle mesure visant à punir l’upskirting. Appelé "captation d’images impudiques", ce délit sera désormais passible d’un an d’emprisonnement et 15000 euros d’amende.

À lire aussi :L'upskirting sera-t-il un jour puni en France ?

Mais ce nouveau texte de loi est-il vraiment en mesure de changer les choses ? Capucine, 24 ans, semble mitigée.

"J’ai été victime d’upskirting en plein mois de juillet (et en pleine canicule), dans un bus. J’étais assise en face d’un monsieur d’un certain âge. Je ne prêtais pas attention à ce qu’il faisait jusqu’à ce qu’une dame me signale qu’il avait attendu que je décroise les jambes pour prendre une photo. J’ai demandé à voir son téléphone. C’est là que j’ai découvert une photo de moi, mais aussi des photos de plusieurs autres filles. C’était IMMONDE! J’étais tellement choquée que j’ai crié et supprimé ses photos. Le mec est déscendu du bus dès que je l’ai menacé de porter plainte. Mais, en vrai, je pense que ça n’aurait servi rien", explique-t-elle.

J’ai peur que ce soit difficile à mettre en place

"C’est très bien qu’on s'occupe ENFIN de ce genre de chose, que la loi dise clairement que c'est interdit. C'est indispensable. Je suis entièrement pour. Mais dans les faits, j’ai peur que ce soit difficile à mettre en place. Dans mon cas, ce gros dégueulasse aurait très bien pu supprimer ses photos rapidement. Et ça aurait été ma parole contre la sienne. À la limite, les gens présents dans mon bus auraient pu témoigner, mais à part la dame qui me la signalé, personne ne m’a aidée. Tout le monde regardait par terre. J’avais l'impression que c'était moi la dingue, parce que je criais. Et si j'avais porté plainte, il aurait été impossible de retrouver les témoins présents dans le bus avec moi. Donc je ne vois pas trop comment il va être possible de coincer ces gens...", poursuit Capucine.

À voir aussi :La WTF dans la rue pour parler féminisme

Pour l’association Stop harcèlement de rue, "ce tout nouveau texte légal permet surtout de cadrer les délits et demeure essentiel pour légitimer la plainte d'une victime, même sans preuve". "Ces sanctions sont importantes pour prévenir les comportements à risques et ancrer dans les mentalités que ce type d'agissements est inadmissible!" nous précise enfin l’association.

Et on espère que cette loi dissuadera tous ces pervers de passer à l'acte !

COMMENTS

Publier !

simpleman4704 #3277 - 24/07/18 12:40

c une très bonne nouvelle que ce genre d’agression soit enfin punie même si je trouve que les peines devrait être plus lourdes

kristoch #3278 - 24/07/18 12:45

Déjà qu'on fasse respecter le droit à l'image dont cela dépend!!! à la vie privée, au respect de la personne, à l'intimité... au secret de l'instruction d'ailleurs aussi: pas seulement vos fesses mais votre visage et votre nom qui peuvent être livrés sans retenue en pâture partout! remarque: une partie d'un corps non identifié c'est pas si grave!!! tant qu'on ne sait pas qui c'est, que c'est vous et que rien ne peut le prouver... franchement on s'en fout! Les mêmes montrent presque tout sur les réseaux "sociaux" et hurlent pour la vision de leur culotte ou de leurs fesses ou d'une partie de leur anatomie exposée que tout le monde peut voir: ??? On m'expliquera la logique!!! Perso je peux râler parce que je ne montre jamais rien au moins... Je dis ça je dis rien hein! hinhinhinhin....

AntoineLaVoix #3318 - 25/07/18 21:00

Info pour Capucine : effacer ses photos d'un téléphone ne les efface pas vraiment. La police les retrouvera facilement avec un logiciel spécialisé. Ça vaut donc le coup d'ameuter celle du métro pour qu'il y ai interpellation et analyse du téléphone...

Lowry17 #3322 - 26/07/18 11:08

Beh punaise il étais temps !! J espère que cela sera vite appliquée et utilisée !

ananda77 #3811 - 26/08/18 19:08

Utopique de croire que l’on pourra faire appliquer la loi!