Arrêtée pour avoir dansé sur Instagram, elle fait danser la toile

Émouvant et révoltant !

La WTF Team - 12/07/18 9:00

Après qu’une jeune femme a été arrêtée pour s’être filmée en train de danser, Iraniennes (et Iraniens!) ont décidé de se mobiliser en dansant pour dénoncer ce scandale.

Âgée de 18 ans, Maedeh Hojabri est une adolescente comme les autres. Elle est passionnée de gymnastique, elle aime la pop, elle possède un compte Instagram, elle aime danser sans son hijab et elle publie parfois même ses plus jolies chorés sur IG. Sauf que Maedeh Hojabri n'a pas les mêmes droits que toutes les adolescentes. Récemment, à cause de ses vidéos de danse postées sur Instagram, elle a été arrêtée par la cyberpolice iranienne. Motif? Crime contre la sécurité nationale. Rien que ça.

اسم مفسدان اقتصادی رو میگن “ب.ز” که یه وقت خدایی نکرده آبروشون نره اما برای به رقص باید آدم سر از بی بی سی در بیاره

Une publication partagée par MahiMaedeh (@maedeh_hozhabri) le

Car oui, en Iran, le port du hijab est obligatoire pour les femmes, et danser devant des hommes (sauf s’ils sont de la famille) est interdit. Braver ces interdits constitue donc une “atteinte à la moralité islamique”. Souvenez-vous, en 2014, six adolescents avaient été arrêtés pour avoir posté des vidéos d'eux en train de danser sur "Happy" de Pharrell Williams.La justice iranienne les avait alors condamnés à des peines allant jusqu'à un an de prison et 91 coups de fouet. Comme ça. Au calme.

Quelques jours après son arrestation, Maedeh Hojabri s’est exprimée à la télévision, sur la chaîne du gouvernement iranien, voilée et le visage flouté, pour exprimer ses "regrets"… En larmes, elle expliquait qu’elle ne souhaitait encourager personne à faire comme elle, qu’elle considérait n’avoir rien fait de mal, bien qu’elle sache qu’il est interdit de danser. Depuis “ses aveux”, la jeune femme a été libérée sous caution.

“Une pratique courante”, selon Sadra Moaghegh, Responsable de la rubrique société du quotidien réformateur Shargh. D’autres instagrammeurs, arrêtés pour les mêmes raisons par la cyberpolice iranienne il y a plus d’un mois, ont également été libérés au lendemain de la diffusion de ces “confessions forcées” déclare-t-elle au Point.

Iran state TV aired this interview/interrogation with teenage dancer, Maedeh Hojabri, who was arrested for posting her dance videos on instagram.#مائده_هژبریpic.twitter.com/oLeb4CsJMz

— Negar (@NegarMortazavi) 9 juillet 2018

Malgré la mobilisation de nombreux internautes, la cyberpolice iranienne poursuit son absurde combat contre ces “actes immoraux”. Selon leCourrier International, plus de 50 000 page IG seraient dans le collimateur des autorités et une censure d’Instagram serait, selon certaines rumeurs, envisagée.

À la Women Trend Family on est totalement écoeurés, et on dit bravo à celles et ceux qui s'engagent !

COMMENTS

Publier !

kristoch #3016 - 12/07/18 9:08

elle danse et dévoilée surtout! je crois que c'est plus ça le problème... les femmes sont discriminées par tant de choses!!! si les voiles elles sont les seules à devoir le porter pour se cacher et par soumission, les hommes peuvent-ils eux danser?! les hommes contre dansent les femmes qui dansent... rient, chantent... vivent, jouissent... balance ton port, du voile après balance ton porc ou en même temps?! CQFD

Gwen.C #3017 - 12/07/18 9:23

La justice Iranienne devrait revoir ses lois. Certes, elle ne porte pas son voile mais elle ne fait rien de mal. En plus je trouve qu'elle est vraiment douée. C'est ridicule de la punir pour ça et de la priver de quelque chose qu'elle aime faire.

Laboulette76 #3018 - 12/07/18 10:21

J’hallucine, Hossein Ronaghi a raison: des jeunes se font arrêter parce qu’ils dansent et des pédophiles sont libres. C’est comme si un mec qui vole 10€ dans un magasin se faisait arrêter et qu’un autre qui commettait un braquage dans une banque était laissé en liberté. Elle danse bien et elle veut le partager avec d’autres, où est le mal?

simpleman4704 #3021 - 12/07/18 12:17

c juste révoltant qu'une jeune femme soit en prison pour une vidéo de danse quoi de danse il serait temps que les mentalités évoluent, quand a la "confession publique" cela me fait penser aux pires heures des procès staliniens je souhaite bon courage a ses jeunes femmes dans le combat pour la liberté et l'émancipation

Mike62621 #3024 - 12/07/18 13:22

Je comprendrais jamais certains pays avec des loi digne du moyen age.On est en 2018,les femmes sont libre de faire ce qu'elles veulent.Je trouve ça juste aberrant d'enfermer quelqu'un pour avoir danser.On est quand même dans un drôle de monde.

Secondegré #3032 - 13/07/18 9:36

À mon avis, le DALS iranien est beaucoup moins fun que chez nous 😂

kristoch #3116 - 17/07/18 17:22

contredanse pour danse? mais ils sont contre tout: rire, chant... vie?! et le droit de penser on l'a? les femmes peuvent se montrer cachée sous un voile, tel un emballage de viande sûrement: et avec date de péremption puisque si trop vieille et pas mariée alors c'est plus bon!!! il y en a marre! tout ça n'est même pas dans le Coran: bien ça le pire! soupir.

Marmotte #3302 - 25/07/18 8:47

C'est bizarre ce double langage ici on dénonce le voile et à juste titre mais en France cela ne nous dérange pas. Certes ici la sanction tombe quand vous ne le portez pas où ne respectez pas les directives.. ici c'est encore plus grave car il y a une perte de liberté. mais dans tous les cas il y a forcément une perte de libre arbitre...