3 lois qui ont marqué la sexualité des Françaises

Être une femme libérée n'a (vraiment) pas été si facile !

La WTF Team - 09/07/18 12:10

S’il y a encore du boulot à faire pour changer les mentalités (on va pas se mentir), les Françaises ont fait du chemin en ce qui concerne la libéralisation de leur sexualité! Doucement, mais sûrement.

6 octobre 1791

IMPOSSIBLE de parler “libéralisation de la sexualité” sans parler de la date à laquelle le Code pénal a dépénalisé l’homosexualité. Les hommes ont enfin le droit de pécho des hommes, et les femmes de pécho des femmes! Car oui, rappelons qu’avant, aimer publiquement une personne du même sexe pouvait vous coûter votre tête. Bref, le 6 octobre 1791 est un jour de fête. Enfin, presque. Parce qu’il faudra attendre le 4 août 1982 pour que la dépénalisation soit totale. Ce jour-là, deux amendements sont abrogés: le premier autorise les relations homosexuelles entre un(e) mineur(e) ayant la majorité sexuelle et un(e) adulte, le second annule l’aggravation de l’outrage à la pudeur en cas d’acte homosexuel.

19 décembre 1967

Autre grande révolution pour la sécularité des Françaises: la loi proposée le 18 mai 1966 par Lucien Neuwirth, autorisant l’usage des contraceptifs, et notamment la pilule, est acceptée par l’Assemblée nationale le 19 décembre 1967. La pilule est alors délivrée sur ordonnance pour les femmes majeures, et avec autorisation des parents pour les mineures. Il faudra attendre le 4 décembre 1974 pour que, grâce à Simone Veil, la pilule soit enfin remboursée par la Sécurité sociale et délivrée gratuitement et anonymement aux mineures dans les plannings familiaux. Bref, merci Lucien et merci Simone!

A lire aussi : Les endroits insolites où il ne faut pas faire l'amour cet été

11 janvier 1975

Les femmes adultères ne sont plus passibles d'une peine allant jusqu'à deux ans de prison et le divorce par consentement mutuel devient possible. Ce qui veut dire que, premièrement: les femmes ont (elles aussi) le droit d’être infidèles et de pécho Jean-Marc de la compta, sans risquer de finir en prison (quand l’homme, lui, n’était passible que d’une simple amende, et encore). Deuxièmement, les femmes ont également le droit de divorcer sans le consentement de leur mari! Traduction: si elles veulent prendre leurs dispositions pour pouvoir se taper Jean-Marc de la compta sans enfreindre les règles de bienséance, elles peuvent aussi!

28 août 1999

Alors, oui, certes, ce qui suit n'est pas une loi. Mais cette date mériterait clairement d'être gravée dans la pierre. C’est la fin de l’été, les journées sont encore longues, et les soirées chaudes. Très chaudes même! Puisque le 28 août 1999 débarque sur TEVA le premier épisode de Sex and the City. LA série number one en matière de sexualité féminine décomplexée ! N’est-ce pas ? Tard dans la soirée, celle-ci ne débarquera sur M6 qu’un an plus tard, le 18 octobre 2000.

A lire aussi : 20 ans de « Sex and the City » : comment cette série a changé ma vie

Et vous, en matière de sexualité féminine, quelle loi aimeriez-vous voir passer ?

COMMENTS

Publier !

Maaaaaaaaanon_ #2943 - 09/07/18 12:14

Heureusement que les codes ont évoluées n’empêche ! Merci pour cet article, c’est vraiment sympa ! Vive les femmes !

LisaD #2946 - 09/07/18 12:38

Personnellement je suis fière d'être née en France. Il y'a encore BEAUCOUP de chemin à faire mais on va réussir

kristoch #2948 - 09/07/18 12:53

chacun(e) fait ce qui lui plait, même si il y a le sexe et les sentiments! j'aimerais que les gens baisent moins et fassent plus l'amour, donc avec du sentiment... après les étiquettes c'est d'une débilité! autoriser l'étiquette "homo" pour du coup créer celle de "hétéro" pour ensuite se rendre compte qu'on est obligés d'en faire aussi une "bi" c'est d'une stupidité sans limites!!! Comme ce mariage pour tous sur lequel personne n'a dit la vérité, ni les politiques, ni les journalistes, ni les juristes surtout!! C'était pas du tout un loi politique mais une nécessité juridique! Normalement en France c'est le parlement qui fait la loi en la votant mais il y a UNE exception qui s'appelle la jurisprudence!!! Et à partir du moment où les juges n'avaient pas à plusieurs reprises annulé ou dissout de mariages suite à changement de sexe donc d'état civil, au nom de l'égalité républicaine, qui n'est ni plus ni moins qu'une égalité de droit(s), on était obligés, le parlement se retrouvait obligé de légiférer pour rejoindre la jurisprudence donc et les élu(e)s, qu'ils et elles le veuillent ou non étaient OBLIGES de voter cette loi du mariage pour tous! Du coup la soi disant manif pour tous contre la mariage dit "homosexuel" était purement et simplement inutile et surtout illégale car homophobe!!! CQFD Le pire étant que l'église dont ils ont osé se servir comme argument religieux, n'a elle aussi jamais annulé de mariage, hors les royaux et princiers!!! Les curés ont marié des gens de même sexe!! car ayant changé de sexe avant de se présenter à l'église, pas seulement en changeant après le mariage religieux... La loi sur l'avortement aussi a libéré les françaises bien plus qu'une série américaine qui n'a pour moi aucun intérêt franchement!!!

simpleman4704 #2949 - 09/07/18 13:20

dsl mais je suis un peu déçu par cet article je m'attendais a autre chose et quel intérêt de faire référence a d'anciens articles de la wtf ? et le pire c la troisième mettre une série en avant alors qu'Enora l'avait déjà fait donc c un doublon et je pense qu'il aurait mieux valu mettre en avant la loi sur l'avortement brillamment porté par Mme Veil c juste mon avis libre a chacun d'avoir le sien

conduitforsale #2967 - 10/07/18 19:24

J'ai lu.

Jon Chrystopher Camaron #2975 - 11/07/18 0:10

Haha haha dresse code, super info, see u soon

Marmotte #2998 - 11/07/18 17:26

Un peu déçue de cet article qui est un peu redondant avec certains autre article de la WTF.... Il y avait d'autres lois qui ont permis aux femmes de s'émanciper : le fait de pouvoir travailler sans l'autorisation de son mari ou de son père , le droit de votes, le droit d'ouvrir son propre compte bancaire... et bien sûr le le droit à l'avortement, à la pilule. En fait j'ai l'impression que votre article ne ramène l'évolution de la femme que par l'évolution de sa sexualité. C'est un peu étrange non comme vision... je m'interroge. ...