Bientôt la fin des pubs sexistes en France ?

Des villes s'engagent !

La WTF Team - 07/07/18 9:00

Va-t-on enfin pouvoir se balader en ville sans tomber à chaque coin de rue sur une femme à poil nous vendant le dernier aspirateur à la mode ?Marie-Noëlle Bas, Présidente de l’association Chiennes de garde, semble en tout cas très optimiste.

“On ne peut pas lutter efficacement contre les violences comme le harcèlement de rue, ni prétendre construire un espace public égalitaire si on est constamment confronté à des représentations sexistes dans l’espace public qui alimentent les stéréotypes et les violences”, déclarait le site de la ville de Paris lors de la promotion du colloque “Pour un Paris sans pub sexiste” auquel étaient entre autres conviés acteurs institutionnels, professionnels, afficheurs, associations, marques et écoles de publicité et de communication.

Il faut dire que les bad buzz publicitaires sont encore nombreux. L’an passé, une campagne Yves Saint Laurent avait largement suscité la polémique. Diffusée à quelques jours de la journée de la Femme, la campagne mettait en scène des femmes dans des postures très suggestives. Après qu’une pétition a circulé et plus de 200 plaintes ont été déposées, les publicités avaient finalement été retirées trois jours plus tard.

Et le combat ne date pas d’hier. En 2015 déjà, le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes, publiait son guide “pour une communication publique sans stéréotype de sexe”. Était notamment conseillé au sein des 10 commandements de la com’ antisexiste, d’éliminer toutes expressions sexistes, de parler “des femmes” et non de “la femme” et de veiller à diversifier (et équilibrer) la représentation des hommes et des femmes. Au même moment était lancée une Convention d’engagement pour une communication publique sans stéréotype de sexe. Si celle-ci compte aujourd’hui un peu plus de 70 signataires, le nombre de villes à s’être engagées, lui, reste faible. Parmi elles: la ville de Paris, Batz-sur-mer, Clermont-Ferrand ou encore la ville de Brest.

L’égalité homme/femme, c’est affirmer la démocratie.

Malgré tout, Marie-Noëlle Bas, Présidente de l'association Chiennes de garde qui se batcontre le sexisme, notamment dans l'espace public, les médias et la publicité, se veut optimiste. La perspective d'un pays où chaque ville bannirait pour de bon toute diffusion de pubs sexistes? Marie-Noëlle veut y croire.

"On a rencontré un très grand effort et un grand intérêt de la part d’un certain nombre de villes (notamment Paris), nous avons aussi à la suite d’un plaidoyer important au Parlement européen mis en place ce réseau européen des villes engagées contre le sexisme (Londres, Berlin, Madrid, Stockholm...).En 2012 les gouvernements en place s'étaient engagés à mettre en place un secrétariat d’état consacré aux Droits des femmes. Quant au Président actuel, il a fait des violences faites aux femmes l’une des grandes causes de son quinquennat.Chiennes de gardese batcontre les insultes sexistes, notamment dans l'espace public, les médias, la publicité… car tout ça constitue le coeur des violences et des inégalités.Nous savons que nous nous attaquons à forte partie, car la publicité et le marketing sont par essence capitalistes et cherchent à vendre des produits sans d’autres états d’âme. Mais la plupart des entreprises se dotent d’un département RSE. Il me semble que les progrès sur les droits des femmes avancent. Doucement peut-être, mais ils avancent ! La créativité des agences et des directeurs artistiques, et la responsabilité sociale des entreprises me semblent aller vers cette fin des publicités sexistes", nous explique-t-elle.

Le monde deviendra de plus en plus agréable pour les femmes mais aussi pour les hommes qui subissent des injonctions (notamment à la virilité) si l'on avance avec des égales plutôt qu'avec des femmes soumises et inférieures.

Et d'ajouter : "Il faut avancer vers le progrès social, il faut rechercher l’égalité homme/femme, car c’est ça, affirmer la démocratie, l’humanisme. C’est affirmer un monde meilleur.Je suis persuadée que le monde deviendra de plus en plus agréable pour les femmes mais aussi pour les hommes qui subissent des injonctions (notamment à la virilité) si l'on avance avec des égales plutôt qu'avec des femmes soumises et inférieures".

Et vous, vous y croyez ?

COMMENTS

Publier !

simpleman4704 #2913 - 07/07/18 9:11

Oui en effet il serait grand temps que tout cela change, je vois pas l'intérêt de mettre une femme à demi nue pour vendre une voiture ou autre chose, surtout que majoritairement les hommes dans les pubs sont toujours à leur avantage et habillés ... mais les lobby de la pub ne lâcheront pas l'affaire si facilement je pense

Arsenic #2919 - 07/07/18 17:27

Sans oublier les pubs pour les taches ménagères et les produits . J’ai été agréablement surprise en voyant la dernière pub d’Ariel pour l’équité des tâches en l’occurrence le linge . En espérant que ça rentre un peu dans le crâne des machos ou à défaut sur la nouvelle génération de petits garçons

conduitforsale #2968 - 10/07/18 19:32

Dommage. "Je suis une pub sexiste" était dans la place bien avant vous