Ecstasy and Me : la folle autobiographie d'Hedy Lamarr

"Autant le dire dès maintenant, dans ma vie, comme dans la vie de la plupart des femmes, le sexe a joué un rôle prépondérant"

Virginie de Clausade - 26/06/18 9:00

Ainsi commence l’autobiographie d’Hedy Lamarr, autrichienne de naissance, américaine par désir.

En une vie, 86 années, elle eut le temps d’être star de cinéma, plus belle femme du monde, première à simuler l’orgasme à l’écran, mariée six fois, divorcée tout autant, mère célibataire, consommatrice de bonshommes, inventeuse géniale, accro au docteur Feelgood et ses vitamines chargées d’amphéts, conquérante jusque dans ses liftings qu’elle inventa au gré des crapuleries de la gravité.

Cette star hollywoodienne reprend enfin sa place au panthéon de ceux qui survivent à l’oubli. Un documentaire, une bio et bientôt une série avec Diane Kruger sont chargés de la rappeler à notre bon souvenir. Il était temps.

Son incipit est clair: tout part du sexe.

Tout pourrait se résumer au désir et à sa gestion.

Et si c’était la vie de chacune d’entre nous? Star ou anonyme, jolie ou moche, grosse ou maigre.

Ne passe-t-on pas notre temps à gérer notre sexe?

Tomber amoureuse, se séparer, pleurer, tomber amoureuse à nouveau, se marier, se reproduire, élever, aimer, éduquer, recommencer peut-être… Le sexe joue un rôle prépondérant, au propre comme au figuré, dans la vie de chacune d’entre nous.

Nous passons nos vies à gérer les égarements heureux ou non de notre vagin.

Hedy eut des hommes, beaucoup, des femmes aussi, des maris, des amants, des amis; des idées, des succès, des millions et des orgasmes.

Hedy Lamarr était belle.

Mais pas que.

Ce qui fait d’elle une rebelle.

N’importe quelle femme peut avoir l’air glamour, il suffit de rester immobile et de prendre un air idiot

Conseil de la star qui inspira Blanche-Neige et Cat Woman aux futures blogueuses qui hashtaguent plus vite que leurs ombres.

Entre deux films, elle soutient l’effort de guerre en inventant un principe de transmission top secret, par sauts de fréquence, pour que les torpilles américaines touchent enfin leur cible.

Le brevet est enregistré à son nom en 1942.

Depuis, cette idée brillante sert au wifi, comme au GPS ou à nos téléphones portables.

Les années filent, Hedy combat le temps à coup de scalpels…. Mais c’est elle qui propose des opérations inédites aux chirurgiens qui deviendront des basics de l’esthétisme.

Jeune fille, elle fuit son milliardaire d’industriel de mari allemand en se faisant passer pour la bonne. Hedy s’ennuyait, emmurée dans ses résidences, surveillée par le personnel. Elle ne fut jamais un simple accessoire de virilité.

Elle, la juive, qui dinait avec Mussolini et Hitler (qui s’étranglera en voyant Extase, le film de jeunesse dans lequel elle joue, simulant pour la première fois un orgasme à l’écran. Pionnière est un état d’être) fuit l’Europe et la morosité qui devance la guerre pour l’Angleterre avant de prendre le bateau avec Louis B. Mayer pour les USA.

Hedy écrit son histoire, s’affranchit des diktats et vit.

Bien sûr, tout ne fut pas rose, il y eut des hauts mais aussi des bas, des folles histoires et des histoires folles, mais surtout il y eut une vie, habitée à 100%, un terrain de jeux conquis à force de volonté et pas seulement de beauté.

(…) Les trois ingrédients qui font le sel d’une vie: la santé, l’amour et l’argent. J’ai joui de ces trois choses en abondance et, (…) je les ai gaspillées toutes trois.

… et George Sand de pouvoir conclure:

"J’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui."*

Alors vivons, alors lisons !

*Phrase écrite par G. Sand dans sa correspondance avec Alfred de Musset, qu’il reprendra à son compte dans "On ne badine pas avec l’amour"

COMMENTS

Publier !

Sté Lecomte #2728 - 26/06/18 9:54

Tellement envie de lire sa bio, de voir le doc et la série ! Ces grandes dames de l’Histoire libres et conquérantes me fascinent... Et là s’y ajoute le glamour hollywoodien... Tout ce que j’aime !

Laboulette76 #2729 - 26/06/18 10:28

J’avais déjà lu quelque chose sur elle mais pas aussi détaillé. Elle est incroyable cette femme!!! Est ce qu’elle a joué dans un film de Chaplin? Elle a tout à fait le style de visages qu’il appréciait.

Agora29 #2730 - 26/06/18 10:40

Merci Virginie de nous faire (re)découvrir cette formidable icone qui nous rappelle que vivre c'est oser prendre des risques 👌

dodoleseum #2763 - 27/06/18 12:37

Virginie .. pourriez vous me dire .. comment trouvez sa bio .. auteur éditeur ? Faut il le commander sur Internet ? Très envie de lire de découvrir cette femme fascinante et rebelle . Merci Virginie . PS auriez vous quelques titres de bouquins à nous conseiller genre ( biographies.. romans à lire pr l été ..