Vacances : Énora vous recommande 5 lieux où partir en vacances cet été !

Entre copines, c'est quand même mieux !

Énora Malagré - 16/06/18 20:00

C’est bientôt les vacances, et pour ma part, je m’en réjouis, sachez-le! L’année fut rude, intense, riche, mais épuisante…

Je vous propose donc 5 destinations sympathiques qui me paraissent idéales pour partir entre meufs. Car on ne va pas se mentir, les meilleures vacances sont celles que l’on passe entre nous, sans les mecs qui ne foutent rien, qui nous laissent tout ranger et faire la bouffe. Sans les mecs qui rechignent parfois à aller visiter des monuments, sans les mecs qui nous empêchent de passer 3 heures dans une petite boutique de bracelets en raphia…

Partir entre filles, c’est lassurance de rire, de boire les mêmes cocktails et pour certaines, de draguer en bande, ce qui est plus facile, moins impressionnant et plus safe.

Je me mets ‘Holiday’ de Madonna en fond sonore et je vous emmène…

1. IBIZA

© iStock

Un classique, me direz-vous, un peu cra-cra, me glisserez-vous, trop bruyant, me criez-vous, tout cela n’est pas faux.

Non, ce n’est pas ma ‘top destination’, mais c’est l’assurance, pour les plus fofolles, de se régaler et de beaucoup danser! Et puis, vous pouvez aller à Ibiza pour pas cher, et si vous vous y prenez à l’avance, il y a moyen de se loger à plusieurs pour un prix raisonnable.

Ibiza, c’est rigolo. Les gens sont perchés en permanence, ils ont des looks improbables: des chemises à fleurs et des bandanas agrémentés de lunettes fluo. On ne sait plus si c’est la nuit ou le jour, on peut ne jamais dormir: Ibiza est une sorte de faille spatio-temporelle. On peut y jouer le remake de Very Bad Trip avec ses copines, vêtues d’un short, un collier de fleurs dans les cheveux, 4 bracelets Hipanema sur les poignets et un maillot et basta, on peut vivre en tong! Ma passion!

Ibiza, c’est un gros Club Med où tous les mecs sont potentiellement des G.O avec qui on peut avoir des amourettes de vacances. Avec préservatifs, hein, les filles!

Ibiza vous permet de draguer en espagnol, et ça c’est rigolo. Ibiza vous permet de boire de la sangria (avec modération) et ça, c’est rigolo. Ibiza vous permet de dire cette phrase: «Je suis partie à Ibiza en remplaçant le Z par le S sans passer pour une conne» et ça, c’est rigolo. Ibiza vous permet d’errer dans les rues un peu saoule, habillée en licorne et parler aux gens sans que personne ne vous juge, et ça, c’est rigolo. Bref, c’est la décomplexion totale, donc c’est WTF!

Ce qui peut vous arriver:

rencontrer Brian, un américain originaire du Texas qui vient s’encanailler avec ses potes. Il sera en maillot et en chapeau texan, mais vu le contexte, vous trouverez ça cool. Il vous parlera Espagnol très mal, ça tombe bien, vous aussi, vous parlez mal Espagnol. Il vous promettra la lune et un cheval lors d’un coucher de soleil trop arrosé. Évidemment, une fois rentrée chez vous, vous n’aurez plus envie de le voir, car vous allez checker son Instagram, et vous vous rendrez compte que le Texas, quand même, c’est loin, que ses stories où il dompte des vaches vous angoisse et qu’il vous est impossible de vous imaginer en fermière. L’Amour est dans le pré, c’est mieux à la télé.

Bref, Ibiza sublime tout: il faut juste en avoir conscience, lol!

Voici 3 adresses cool: Cala Bonita, Sunset Ashram, Le Pacha.

2. LA CORSE.

© iStock

Alors, les amis, la Corse, moi, je la connais très bien. La Corse, c’est le paradis, tout le monde le sait! Calvi, Ajaccio... Peu importe où on est, c’est le kiff!

Alors oui, ce n’est pas donné, mais encore une fois, si on se cale bien à l’avance, on s’en sort!

Inutile de vous décrire le paysage, allez sur internet et vous chialerez d’émerveillement: quand vous y mettrez un pied, vous hurlerez de bonheur!

De surcroît les Corses sont des gens absolument merveilleux. Et excusez-moi, mais les hommes et les femmes sont tout simplement sublimissimes!

Partir entre meufs là-bas c’est l’assurance de passer des vacances quasi-parfaites.

Paysages à couper le souffle, nourriture au-delà du réel, chèvre à perte de vues et fiesta à gogo! Le soir, vous pouvez sortir en boîte, mais je vous recommande surtout de flâner dans les rues, d’aller dans les bars où l’ambiance est toujours sympa et de monter vers les villages où se mélangent les générations, les musiques traditionnelles et plus actuelles.

En Corse, vous mangerez du saucisson sur la plage sans culpabiliser, et vous prendrez l’accent corse entre vous sans que personne ne tilte quoi que soit. Quand on met un pied en Corse, d’un coup on veut être Corse, c’est chelou! Les Corses ont la classe: ils affectionnent les bandes de filles et seront ravis de vous indiquer un bon bar, un bon resto qui appartient souvent à un de leurs cousins. On adore la famille.

Ce qui peut vous arriver:

Tomber amoureuse d’un berger! Un berger chacune, sur quatre montagnes différentes (Si vous partez à 4, à plus c’est possible, il y a beaucoup de bébé montagnes). Niché dans sa montagne, donc, Jean-Dume vous fera chavirer avec ses yeux perçants, sa façon sexy de ne jamais sourire et son Brocciu vous ferons fondre de plaisir. Il vous racontera ses histoires de famille, vous chantera très fort dans l’oreille et vous fera visiter son île aux milles merveilles. L’amourette durera, parce qu’au fond, la Corse, ce n’est pas loin, et hors-saison, c’est encore mieux, il y a moins de monde et que des locaux, les vraies fêtes Corses et les vraies chèvres ….

Vous vous baladerez main dans la main sur le port de Calvi avec lui et vous vous sentirez protégée. Vous aurez l’illusion d’appartenir à la famille Corse, car d’ une part, l’ accueil est top, et comme il vous présentera ses 34 cousins, ses 56 neveux et ses 9 frères. Vous aurez la sensation qu’il y a bien une place pour vous au beau milieu de tout ça. Vous prendrez beaucoup de poids, tellement manger là-bas est une embellie, mais votre berger ne vous jugera pas, bien content de vous mettre des bouts de fromage dans la bouche le soir, au coin du feu. Vous le quitterez, bien sûr, parce qu’au bout d’un moment, le billet est cher, et la montagne est dure, mais vous garderez dans votre cœur cette escapade aux pays le plus doux…

Viva corsica , frade di lotta.

Voici des adresses cool: À Calvi, allez à La Table di a Loghja et Le Comme chez soi

À Ajaccio, à Le Directoire, et le Domaine de Murtoli

3. LA BRETAGNE.

© iStock

Le berceau, la sève du monde, la terre fondatrice, l’océan sacré… J’en fais trop? c’est normal, c’est chez moi! Mes racines et mon enfance sont collées au Finistère et j’en suis fière. C’est donc en toute logique que je vous conseille de partir avec vos copines là-bas. Je dirais même plus, vos meilleures amies, car la Bretagne, c’est fort, ça se vit avec les amours de sa vie, ça…

Vous avez toutes les ambiances, en Bretagne. Roots, chic, terre, mer, monts, forets, c’est le best de la France. Et je ne veux pas entendre la sempiternelle phrase «il pleut». C’est faux, en Bretagne, il ne pleut que sur les cons!

Inutile de vous parler du prix, il y en a pour tous les budgets, du camping 5 étoiles à la bicoque bigoudène ou à la maison baies vitrée type californienne avec vue sur l’océan Atlantique. Le must, c’est la maison bord de falaise pour les aventuriers ou les fans de Chateaubriand.

Pour ma part, je vous recommande la Pointe de la Torche, qui est sublime. Vous pourrez y essayer le surf et y faire de belles rencontres. Ou alors Quiberon, dans le même délire, mais honnêtement, tout est beau et je vous le jure objectivement: il y a des paysages à couper le souffle et des couchers de soleil à chialer, pas besoin d’aller en Australie et de vous ruiner. Notre France est belle et la Bretagne en est la preuve. Évidemment, en termes de bouffe, à part les crêpes et les fruits de mer, la cuisine n’est pas très fine, mais il y a de quoi se régaler…

Le soir, avec un peu de bol, vous tomberez sur un fest-noz et là, les filles, c’est jackpot! Il est vrai que le Breton boit, mais il a l’alcool fort gai et la danse généreuse. Rapidement, vous serez entrainée par un certain Gurvan que vous aurez rencontré dans la soirée, ainsi que tous ses potes! Étudiants à Rennes, revenant l’été voir leurs familles à Quimper et prêts à en découdre avec la teuf. Le Breton est beau et drôle, la Bretonne est sublime et fière. Bravo. Ce n’est pas la destination pour les hystériques fan de grosse boîte, c’est davantage des vacances détente, visite, kiff pour les yeux et jolies rencontres. Mes préférées, perso… C’est peut-être l’âge, aussi. Mais si c’est ça vieillir, alors moi je signe.

C’est pour vous les filles, les soirées à flâner sur le port, bercées par les l’odeurs d’andouille. Là-bas, vous pouvez vous lâcher, personne ne vous juge. C’est le pays de la tolérance, les gens sont bourrés assez tôt, ce qui vous permet d’éviter les conversations trop sérieuses et de rester sur du léger.

Une bigoudène de 80 ans peut traverser une rue à tout moment, ce n’est pas une hallu, elles existent encore, et je vous conseille d’aller leur parler, elles se confient aux filles et en ont, de belles anecdotes à vous raconter. Si vous vous voulez sortir, allez flâner près des plages, là où la jeunesse traîne…

C’est ultra-cool, ça chante, ça joue de la gratte (expression ringarde) ça fait des feux et ça galoche sévère … faites des stages de UBI 4 entre meufs, c’est canon.

Ce qui peut vous arriver:

Tomber amoureuse des profs de bateaux. Erwann, Gwilherm, Yannick et Gwenaelle (bah oui, une fille, si l’une d’entre vous est lesbienne, liberté les amis!) sont sur un bateau. Ils sont tous les 4 profs. Ils sont blonds et bruns, ont une barbe de 3 jours et sont burinés par le soleil. Ils ont les yeux bleus, un petit accent breton mais léger. Gwenaelle est blonde aux yeux clairs et une peau sublime, elle arbore un bronzage abricoté et elle est gaulée de la mort, puisqu’elle est surfeuse et prof de UBI 4 … une bombe!

Ils vous emmèneront découvrir les îles des Glénans et vous raconteront les légendes bretonnes, et vous écouterez beaucoup de musique. Vous les quitterez, bien sûr, car votre vie est à Lyon.Ça fait loin... Et puis après tout on épouse rarement son souvenir de vacances. Les profs d’été, une fois habillés, en agglomération, ça peut faire chelou. Comme si ça n’allait pas avec le décor. Alors on évite. C’est mieux sur place plutôt qu’à emporter. Et puis ils seront malheureux, y pas la mer, à Lyon. Ils auront l’appel de l’océan … comme des dauphins. Et votre baignoire ne suffira pas. Rendez-lui sa liberté. Kenavo.

L'adresse cool : La Crêperie de la torche à Plomeur.

4. LA GRÈCE.

© iStock

J’ai découvert la Grèce l’an passé, sur le tard. Et je suis tombée amoureuse dès le premier regard. Mon cœur fut transpercé! Les Cyclades! Les amis, les Cyclades! Le bleu de l’eau, la puissance du paysage! Je suis arrivée au milieu de ces îles et j’avais la sensation d’être Aphrodite, Vénus et tout le bordel. Je veux vivre là-bas, voilà, c’est dit! Plus sérieusement c’est si chargé historiquement, et vous le ressentirez: c’est fort.

J’y retourne cet été avec mes potes et là, je vais faire plus court: tout est à voir, chaque île a son ambiance. Paros est une île mi-familiale, mi-festive, Mikonos est orientée à pleine balle vers la fête. Antiparos est sublime, Sifnos est plus calme et très relax. Bref, vous y trouverez votre compte. Perso, pour les vacances entre copines, moi je vous recommande Paros: c’est un bon mix entre chill et teuf.

Petites maisons blanches, plageounettes, petits restos, petits bars et ambiance du soir… on a tout. La Grèce c’est ma passion, comme Omar Sharif et les courses. Au détour des ruelles, vous croiserez des bandes, c’est le paradis de la band , des bandes de vieux ou de jeunes, des bandes de meufs ou des bandes de mecs, des bandes de chiens et des bandes de chats. Normal, les Cyclades, c’est une bande d’îles!

Ce qui peut vous arriver:

Croiser Nikos qui vous parlera selfie et Stéphane Bern qui vous updatera sur Meghan Markle. Je rigole, mais en vrai, ils passent l’été à Paros, c’est vous dire à quel point c’est the place to be. Plus sérieusement, ce qui peut vous arriver, c’est de tomber sur un serveur, celui du resto ultra-cool avec des coussins bleus et des lampes en forme de panier. Il s’appelle Anthos et vous a invitera après vous avoir servi, à passer la soirée sur la plage avec ses deux copains d’enfance Loukas et Yiannis. Vous rirez très fort en écoutant la façon dont il parle: très vite, et le grec quand même à l’oreille, c’est très curieux mais vous ne direz rien. C’est la langue des anciens, et ceux qui parlent grec vous rappellent les premiers de la classe à l’école, donc respect de dingue! Vous danserez évidemment sur du sirtaki et vous n’êtes pas à l’abri de galocher sur du Nana Mouskouri. Vous ferez du vélo dans les ruelles, tous ensemble, vous verrez toutes des petites jupes qui flotteront sous le doux vent moelleux des Cyclades. Vous nagerez nue avec Anthos dans l’eau transparente en pensant que vous êtes une déesse, je vous garantis de belles vacances.

Vous quitterez Anthos en bon amis, il vous offrira un petit pot de feta. Il a de l’humour, et vous vous jurerez de le revoir l’année d’après. Une de vos copines restera là, à quai , persuadée de monter un petit salon de thé type anglais sur le port de Paros. Et le pire, c’est que ça va marcher. Vous passerez par Athènes, juste une nuit, et vous chialerez dans l’avion du retour pour Paris. Nostalgia.

5. NEW YORK.

© iStock

J’ai mis les pieds à New York pour la première fois à l’âge de 16 ans. J’ai eu cette chance, mes parents se sont grandement sacrifiés pour que je parte une semaine là-bas. Ce voyage a changé toute ma vie! Sincèrement. Si j’ai beaucoup voyagé après dans, c’est grâce à ce trip. Non seulement New York est devenue ma ville préférée au monde, mais nous avons également entamé une histoire d’amour.

Je me suis toujours juré de me débrouiller, de bosser et de gagner assez de sous pour voir le monde, rencontrer l’ailleurs. Aujourd’hui, à 37 ans, je suis mariée à Paris. Mais tous les ans je pars voir mon amant, New York! La série Sex and the City a accompli ma passion pour cette ville, mais j’avoue que New York et moi, nous nous sommes bien trouvées. Alors partir là-bas entre copines, c’est ce que je peux vous conseiller de mieux. C’est loin, il faut prévoir un budget, mais comme partout, avec un bon petit guide du routard, par exemple, on peut s’épargner l’emprunt Cofinoga post-vacances.

Une fois arrivées sur le sol new-yorkais, vous partagerez un yellow cab (un taxi jaune) avec vos deux meilleures amies, et vos yeux ne se refermeront plus, écarquillés par le kiff. Vous logerez sans doute à Brooklyn, c’est moins cher et très cool, et la traversée du pont sera chaque jour inoubliable. Brooklyn, c’est vegan, c’est folk, c’est arty, des teufs dans des hangars privés, des rencontres cosmiques avec des vieux bibliothécaires hippies qui vous parleront de la beat generation, ou des artistes peintres qui vous feront écouter du Grizzly Bear, tout en sirotant un latte matcha.

Et puis l’arrivée à Manhattan est folle, comme dans les films. Tout est grand, les gens courent, les parts de pizza à 1 dollar font quatre fois votre tête, les baskets sont uniques et les filles sont jolies. New York sent la liberté et l’inégalité, c’est un malabar bigoût. Je ne suis pas guide de voyage, mais je peux juste vous dire que boire un apéro au Mondrian hôtel, c’est le before idéal. Faire la fête au Beauty and Essex, vestige de la prohibition, après le dîner c’est le top(c’est une boutique de bijoux, et au fond, quand vous poussez la porte, il y a un resto-club)…

Vous avez tout à découvrir là-bas. Vous parlerez anglais très fort et direz des «AMAZING» avec vos copines à tous les coins de rue! Vous partirez assister à une messe à Harlem, et vous chialerez sûrement, tellement c’est beau. Vous irez au White park écouter du rap ou trouver un petit club de jazz.

Ce qui peut vous arriver:

Toutes les trois, vous tomberez raide dingue de trois Américains. Traders, musiciens ou profs, peu importe, vous galocherez US après avoir dévoré des ribs. ça sera dément, ils vous sortiront dans tous les endroits branchés, vous terminerez au Meatpacking District, qui est mon quartier préféré et vous mangerez un hot dog tous ensemble à 4h du matin. Et puis malheureusement, à 4h15, l’ un des trois, Bryan, vous dira qu’il a voté pour Donald Trump. Les autres acquiesceront, vous remercierez gentiment ces 3 bonshommes en leur expliquant qu’il ne servirait à rien de poursuivre les rendez-vous. Nous nous sommes françaises: Liberté, Égalité, Fraternité. Enfin, on essaie.

Dans l’avion du retour, vous aurez toutes les étoiles du drapeau américain dans les yeux, des sacs de fringues en excédents bagages et le programme de l’an prochain du Moma dans la poche. Mais vous serez ravies de boire un café en terrasse à Montmartre. La maison, quoi.

COMMENTS

Publier !

Maaaaaaaaanon_ #2450 - 16/06/18 20:09

Bon tout d’abord, j’ai passé toutes mes vacances d’été en Bretagne jusqu’à mes 13/14 ans, et bon sang ce que j’en garde un bon souvenir, les plus belles vacances de ma vie... Fouesnant, saint Malo, et particulièrement Pleneuf Val André ont marqué mes plus beaux souvenirs d’été. Et qu’est-ce que j’ai pu manger des Far Bretons et Kouing Amman ohlala ! En ce qui concerne la Corse, mon rêve d’y aller ohlala ! ( j’avoue ils sont sublimes. Déjà rien que Patrick Fiori en est l’exemple pur haha !!!) Et sinon t’as oublié l’Espagne...mais bon je t’aime quand même !! Je ne pars pas cette année, grande tristesse après une année de terminale et un bac qui m’ont rendu dingue haha ! Gros bisous !!

Cy Gryph #2451 - 16/06/18 20:14

Ha! Je m'aperçois que je suis en vacances toute l'année ! Ça tombe bien, la Bretagne est davantage à la portée de ma bourse... 'Y a pas que la côte, le Huelgoat vaut le détour, et le Roc'h Trévézel, et... À vous de trouver votre Bretagne

Funky woman #2452 - 16/06/18 20:14

Je vais en Ecosse cette été en road trip dans les Highlands avec une copine: paysages fabuleux, légendes, Nessie, châteaux hantés.... je vous direz si ça vaut le coup mais j’ai trop haaaaate 😍

kristoch #2453 - 16/06/18 20:15

je venais ici l'esprit chagrin prêt à rectifier le tir de la belle mais ça va: il y a ET la Bretagne ET la Corse... Du coup je me dis qu'avec la petite bretagne, la grande est sous entendue: découvrir l'île au nord, en particulier son écosse (évitez le stop: 2 amis se sont fait voler tout, leurs sacs, par leur auto stoppeur, à l'occasion d'un arrêt repas -non payé par lui évidemment- il s'est barré en les abandonnant là las lalalalala l'air) et qu'avec la Corse est sous-entendue sa voisine Sicile, ou ses voisines avec la Sardaigne et l'italie... surtout que la Grèce a été mise!!! On a trop tendance à ne penser qu'à l'étranger, à l'autre côté de la méditerranée ou de l'atlantique, oui New-York y est d'ailleurs, en oubliant notre beau pays à découvrir... du coup comme j'ai toujours pas tout découvert par chez nous, j'ai toujours pas été à l'étranger au delà des destinations frontalières. Nous avons tout: mer, montagnes et nos compagnes euh campagnes car oui c'est beaucoup mieux avec sa ou ses copines!!! ;) :)

Patrice Vivent #2454 - 16/06/18 21:11

Et le littoral languedocien leucate dans le 11 enora viens chez nous lol

Patrice Vivent #2455 - 16/06/18 21:12

Et le littoral languedocien leucate dans le 11 viens passer des vacances chez nous élira tu le regrettera pas

Laboulette76 #2456 - 17/06/18 0:54

New York et la Grèce les 2 endroits que je kifferais faire (sans parler de San Francisco où j’aimerai carrément vivre) si tu m’accompagnes je veux bien faire ces destinations avec toi Eno. La Bretagne ça a l’air joli aussi mais je suis une « cousine » je suis Normande et aussi fière de ma région que toi.

Lucy La #2465 - 17/06/18 11:35

Je rêve de partir en Corse... Ça sera pour l'année prochaine !

Nolwenn Derrien #2466 - 17/06/18 12:04

Je suis également Finistèrenne et il n'y a pas à dire on revient toujours au source. Ces petits restaurants près de Carantec ou ma belle place de Morlaix avec le marché du samedi matin. Nos belles plages sont une source de ressourcement.

dounia_bcg #2470 - 17/06/18 14:01

Je pars à Fréjus en juillet et en août en Bretagne pour la première fois, je suis tellement pressé !