Morgane, ancienne anorexique, lance une application pour aider à guérir des troubles alimentaires

Et plus que jamais, elle a besoin de vous

Justine Fraioli - 31/05/18 17:00

C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai rencontré Morgane, fondatrice de Feeleat, une future application destinée à aider celles et ceux qui souffrent de troubles alimentaires à guérir le plus simplement possible.

Morgane revient de loin. Ancienne anorexique, elle sait à quel point les troubles alimentaires peuvent être un combat quotidien.

Morgane, qui a souffert pendant 10 longues années de cette maladie, a remarqué, pendant ses hospitalisations, quelques faiblesses dans les prises en charge habituelles.

Pour s'aider (et aider les médecins qui la suivent) elle décide de noter et de photographier les repas qu'elle mange, et d'ajouter des commentaires : comment se sent-elle ? A-t-elle des douleurs ?

Une façon de procéder qui l'a aidée à se sortir, petit à petit, de cet enfer.C'est pourquoi, la jeune femme est sur le point de lancerFeeleat, lapremière application médicaliséepour les personnes qui souffrent d’anorexie, de boulimie et de troubles graves du comportement alimentaire.

J'ai la chance d'interviewer Morgane afin d'en savoir plus.

Pour soutenir Feeleat, le projet de Morgane, je vous invite à contribuer à sa cagnotte, disponible ici. Même pour 1 euro, c'est déjà beaucoup.

COMMENTS

Publier !

simpleman4704 #2024 - 31/05/18 17:18

j'espère sincèrement que cette appli va sortir car je pense sue c une nécessité courage a vous

Agora29 #2028 - 31/05/18 18:30

Merci beaucoup Justine de mettre en avant des femmes telles que Morgane qui proposent des solutions pour le plus grand nombre. Si Feeleat voit le jour (et je lui souhaite tout le succès qu’elle mérite), elle devrait être financée par le ministère de la santé, car les coûts de prise en charge des troubles psychiques liés aux désordres alimentaires et des conséquences cardio-vasculaires pour les personnes boulimiques, sont largement plus élevés que le financement d’une telle application. Quand on voit le taux de suicides très élevé chez les anorexiques et qu’à l’opposé, un quart de l’humanité sera en surpoids d’ici 20 ans, il s’agit vraiment d’un problème de santé publique. Je trouve l’idée très prometteuse, car comme dit dans l’interview, elle permettrait d’accompagner les patients h24 sur les aspects pratiques et périphériques à la maladie. Elle constituerait un bon complément pour les personnes victimes des déserts médicaux ou une aide au diagnostic pour ceux qui n’osent tout simplement pas consulter. À terme, avec l’aide d’une Intelligence Artificielle médicale et d’une BD diététique et comportementale, je vois une application qui pourrait évoluer vers un UEDA (Universal Eating Disorder Assistant), véritable complément (si ce n'est substitut) des professionnels de santé. J’espère que toutes les démarches auprès de l’INPI ont été faites… 👌

dodoleseum #2030 - 31/05/18 18:50

Tres bonne initiative Justine .. je souhaite vivement que cette application voit le jour . On est tellement désemparée devant cette maladie .. que faire , que dire .. comment aider .. merci pour votre témoignage. J aimerai que mon ado s en sorte 😘

Vanessa Voet #2033 - 31/05/18 19:29

Merci pour cette mise en avant nécessaire ... je n en souffre pas j ai d autres troubles mais ça peut être inspirant. Le fait d avoir contact avec des personnes qui souffrent ou on souffert comme nous est motivant. Bonne continuation dans ce projet

breton steph #2034 - 31/05/18 21:18

alors là, je dis bravo! pour moi c'es plutôt "comfort food", j'essaie de l'avoir sous contrôle, mais quand le moral est franchement bas, je ne contrôle plus. j'ai bousillé mon corps, il me fait horreur..... et dire qu'il y a une bonne dose d'abruti-es pour juge sur le physique, sans se demander ce qu'il y a derrière, ni se dire que leurs mots peuvent faire très mal.

Maaaaaaaaanon_ #2036 - 31/05/18 23:04

Pour être passée par l’anorexie mentale, et la boulimie non vomitive pendant mes années collèges, et quelques périodes au lycées, je peux confirmer que cela n’est en rien quelque chose de simple à vivre. Je soutiens totalement ce projet, et je ferais un don demain, promis !!! C’est un sujet sensible dont peu de gens parlent, et pourtant, tant de jeunes et autres adultes auraient besoin de soutient.

Sandrine Gousset #2079 - 02/06/18 9:54

j'espère que votre application va sortir

Bouclette #2086 - 02/06/18 10:55

Pour en avoir souffert et en être guérie (ce qui restera à vie ma plus gde fierté), je ne peux que vous encourager... Bravo et bonne continuation 💪

cacaboudin #2136 - 03/06/18 22:11

Bravo pour cette initiative, j’espère que l’appli va vite voir le Jour !!!

Rada #2163 - 04/06/18 14:10

Merci Justine.