Nadège Beausson-Diagne, co-auteure de « Noire n’est pas mon métier » (2/2)

Nadège continue de nous livrer son témoignage sur son quotidien en tant qu’actrice, femme et noire. C’est édifiant.

Justine Fraioli et Enora Malagré - 22/05/18 16:00

Suite de l'interview, qu'elle avait commencé ici.

Nous avons rencontré Nadège il y a quelques années sur TPMP. Et ce fut un vent de fraîcheur dès sa première apparition. C’est grâce à l’initiative de Julien Courbet qu’elle a intégré l’équipe.

Nadège, c’est la joie de vivre, un sourire communicatif et une grande gueule toujours bienveillante. Nadège n’est pas une femme en colère, c’est juste une femme qui dit ce qu’elle pense et qui tente, de par son assurance, son expérience, de venir aujourd’hui en aide aux autres. Quand je dis les autres, je pense à toutes celles envers qui des milieux comme le cinéma et les médias ont fermé les portes, ou laisser un coin entrouvert le temps d’un rôle bien précis. Comme les choses ne changent pas vraiment, que ces femmes se retrouvent à affronter ce racisme dans ce milieu dit «d’ouverture» en 2018, Nadège et 15 autres femmes actives extraordinaires ont eu l’intelligence et le courage de coucher leurs témoignages dans un livre «Noire n’est pas mon métier».

Nul doute qu’il était nécessaire d’ouvrir les yeux pour ouvrir la voie. Il y a eu un avant, déjà trop long et il y aura un après, ça c’est certain.

«Noire n’est pas mon métier», Editions du Seuil, 128 pages, 17 euros.

COMMENTS

Publier !

Philippe Nmhrk #1543 - 22/05/18 16:39

J'imagine la désillusion de vivre des situations de ce type à fortiori dans ce milieu dit "ouvert"...

Cy Gryph #1545 - 22/05/18 17:36

Bravo, Nadège ! Un témoignage édifiant livré sans animosité, malgré la situation... Je ne sais pas si tu joueras un jour Marie-Antoinette, mais je te verrais très bien dans le rôle de Catherine Hubscher, épouse du Maréchal Lefèbvre, dite "Madame Sans-Gêne", dont le franc-parler chagrinait l'entourage... Tout le meilleur pour la suite de ta carrière!

Cyril Fontan #1572 - 23/05/18 13:34

Bravo pour ce combat important , militant et grâce servi par ce sourire et ce positivisme qui rend en écho tout ceci si ridicule ! Voyons grand . Le monde est le monde pas celui qu’on regarde depuis sa fenêtre puisse des collectifs comme celui ci fleurir de force et de belles ses encore longtemps et beaucoup

Karine Vernay Chaouch #1682 - 26/05/18 21:07

Ce qui est le plus édifiant c’est qu’il faille se justifier de tout lorsqu’on est une femme y compris d’exister! Girl power! Bravo👏

Alice Diotie #1685 - 27/05/18 1:05

Sincèrement merci et quelle partage ô combien vitale ... Comme le dit bien Nadège, ne pas suivre sa voie, c'est un coup à partir en hp, à ne pas être en vie : bref sacré message à suivre, vivre et partager

Martine Cecilia #1735 - 27/05/18 17:20

sa avance tout doucement ,et pourtant si les gens réfléchissais un peu ,le sang est rouge pour toutes et tous .