"Peaking" : quelle est cette méthode qui vous promet orgasmes et merveilles ?

Doucement, mais sûrement !

La WTF Team - 18/02/19 12:00

Dans la famille des recettes pour atteindre l'orgasme, on demande le "peaking". Une méthode qui fait, certes, appel à toute votre concentration, mais qui vous garantit l'atteinte du Nirvana ! Mode d'emploi.

Il a bon dos l’orgasme féminin. On le qualifie de "mystérieux", "difficile", "compliqué", etc. Alors que, non. Il suffit juste de s’avoir s’y prendre, point. Et pour ça, on ne le dira jamais assez, la clef, c’est bien évidemment de communiquer! Mais si, toutefois, vous avez besoin d'une seconde clef pour vous garantir l'accès au septième ciel, peut-être devriez-vous essayer le "peaking".

À lire aussi :Ces phrases qui ne devraient plus jamais être dites au lit

Plus c'est long, plus c'est bon ?

Retarder l'orgasme pour augmenter son intensité une fois atteint, c'est tout le principe du "peaking". Un terme que l'on pourrait traduire en français par "le point culminant", et ce qui, vous en conviendrez, est très imagé.

Le "peaking" est donc une technique qui se rapproche du "slow sex" (en français: "sexe lent"). Vous savez, cette méthode qui consiste à faire l’amour en adoptant un rythme très lent, de manière à avoir pleinement conscience de ses sens et de l’excitation qui, petit à petit, gagne en intensité.

Et, effectivement, c'est cette même idée que l’on retrouve dans la technique du "peaking", puisqu’elle consiste à ralentir la cadence dès les premiers signes de l’orgasme, afin de le retarder et le rendre plus puissant une fois atteint. Et pour ce faire, il est donc essentiel d’écouter son corps afin de prendre pleinement conscience de ce que l'on ressent.

Mode d'emploi

Si l'on parle de Nirvana, de septième ciel et d'orgasme décuplé lorsque l'on évoque la méthode du "peaking", croyez-nous, ce n'est pas pour rien. En pratiquant cette technique, vous permettez à vos hormones de se diffuser dans tout votre corps, plutôt que de les laisser se focaliser sur votre zone génitale. Ce qui permet à votre plaisir de gagner considérablement en intensité.

Seule difficulté: réussir à ralentir le rythme sans se laisser submerger par lamontée du plaisir et l’excitation.Pour y arriver, vous pouvez donc varier les positions, les pratiques, les rythmes, et bien sûr, communiquer avec votre partenaire.

Un entraînement idéal pour les adeptes de l’orgasme simultané !

COMMENTS

Publier !