Ces phrases qu'on ne veut plus (du tout) entendre en 2019

Jamais, never, nunca !

Lola Talik - 01/01/19 12:00

Pour bien démarrer l'année, à La Women Trend Family, on a eu envie de poser quelques bases. À commencer par ces phrases qu'on ne veut plus jamais entendre sortir de la bouche de quelqu'un !

Vous les avez déjà entendues, ces phrases qui hérissent le poil ? Ces remarques déplacées qui mettent les nerfs ? Ces réflexions désobligeantes qui donnent envie d'envoyer bouler le premier venu ? Nous, oui, et on en a assez !

À lire aussi :Ces phrases qui ne devraient plus jamais être dites au lit

"Elle l'a bien cherché, t'as vu comment elle était habillée ?"

Inutile d'expliquer Ô combien ces propos nous rendent dingues. Hélas, en 2018, nombreux ont été les gros(ses) con(ne)s à les lâcher ici et là. Ce n'est pas faute de rappeler, chaque jour qui passe, que la tenue d'une femme ne justifie en rien les comportements déplacés, voire abusifs, qu'elle peut subir au quotidien. Alors on espère vivement qu'en 2019, les mentalités évolueront davantage !

"Le foot, c'est un truc de mec"

Le foot ? Un truc de mec ? Faux ! Cette année, on arrête les préjugés ! Et ça marche aussi bien avec les jeux vidéo, les sports mécaniques, le bricolage, etc. Bien entendu, c'est aussi valable pour ces trucs dits "de meuf". Vous savez : le ménage, les enfants, les courses, et tout ce qui rend la charge mentale des femmes si lourde !

"Comment ? Tu es toujours célibataire ? Mais tu es si jolie !"

Alors, il y a deux choses. D'abord, une femme, quel que soit son physique, n'est pas qu'un corps ! Eh oui, au risque d'en étonner certains, elle possède aussi un outil, situé dans sa boite crânienne, que l'on appelle le cerveau. Celui-ci lui confère une personnalité qui lui est propre, et qui joue un rôle majeur dans ses relations. Hélas, ce n'est pas le cas de tout le monde sur terre. Ça, on le sait. Ensuite, le célibat n'est pas une fatalité ! Il est même un choix mûrement réfléchi pour certains.

"C'est mon pote gay"

Vous l'avez forcément déjà entendue, elle est peut-être même sortie de votre bouche, cette précision inutile et maladroite qui vient parfois à la fin d'une phrase anodine : "Je viens avec Jean-Brandon, mon pote gay". Oui, mais voilà : avant d'être gay, Jean-Brandon, c'est votre pote tout court ! Et si on cessait enfin de se stigmatiser ? De mettre les gens dans des cases ? Et si on commençait finalement par changer nos maladresses pour faire évoluer les mentalités ? Ce serait déjà un bon début, non ?

"Quoi ? Tu ne veux pas d'enfants ? Tu verras, ça viendra !"

Mais lâchez-nous la grappe ! Breaking news : en 2019 (et ce depuis de nombreuses années), la femme est libre d'avoir des enfants, ou non. Libre de fonder une famille à deux, seule, ou de ne pas en fonder du tout ! Et ne pas vouloir d'enfants, n'est pas un crime. Chacun est libre de faire ses choix. Alors, envoyons bouler cette bonne vieille pression sociale une bonne fois pour toutes !

Et si, en 2019, chacun s'occupait de son c** ?

COMMENTS

Publier !